couv_Aube

Soyez les bienvenus dans ce roman à la fois réaliste et rocambolesque, dans cette histoire de famille
où l'on comprend que tôt ou tard, les secrets remontent à la surface...

Le début

Fin juin 2016. A la tombée de la nuit, une voiture se gare devant une cabane isolée, au bord d'un lac. Dans la voiture, il y a Nine et sa mère. La première (qui aura seize ans la semaine prochaine) est furieuse : elle va rater la fête de fin d'année de son lycée. Mais Titania, sa mère, s'en moque. Selon elle, l'heure n'est pas à la fête. L'heure est à la vérité.
Et la vérité les attend ici, au bout de ce chemin forestier à peine praticable.

Lac_1

Avant le lever du soleil, Titania va raconter une histoire à Nine. Mais pas une histoire inventée, comme elle le fait d'habitude dans les romans policiers qu'elle publie. Car cette histoire, c'est la sienne, celle de sa vie, telle qu'elle n'a jamais pu la dire à personne.
Pourquoi a-t-elle gardé tant de secrets ? A qui appartient cette cabane ? Et qui sont les gens sur les photos punaisées sur le mur ? Nine se laisse prendre peu à peu par le récit de sa mère.
Elle a toute la nuit pour obtenir des réponses à ses questions.

La suite, sans trop en dire

Dans L'aube sera grandiose,
illu_Coline_1
vous allez voyager à bord d'une Panhard des années 50 et remonter le temps sur deux générations. Depuis la France du Général de Gaulle jusqu'à celle des attentats de 2015, vous découvrirez une famille fusionnelle et cabossée, au sein de laquelle trois enfants débrouillards se serrent les coudes : Consolata, l'aînée, puis Octo et Orion, les jumeaux.

Vous les verrez naître, grandir, se disputer, danser sur les Who et les Beattles, jouer au foot et suivre le Tour de France, tomber amoureux, s'inventer des pères de substitution et manger des tartines thon-tomate avec des croquants poivrés, le pique-nique préféré de leur libre et flamboyante mère : Rose-Aimée.
Au fil des pages, il sera question d'amour, de politique, de loyauté et de trahison, de réussite et d'échec, de séparation et de retrouvailles.


illu_Coline_2

La construction

J'ai «tricoté» le texte en aller-retours entre le passé et le présent, sans jamais perdre de vue le tête à tête entre Nine et sa mère, dans la cabane.
Car ce qui est au cœur de cette histoire, c'est ce moment précieux où la parole passe entre les générations : la transmission du roman familial, l'héritage des origines.

Bonus

Les secrets finissent toujours par remonter à la surface.
J'en ai fait moi-même l'expérience, il y a dix ans, lorsque j'ai découvert ce que ma propre mère n'avait jamais raconté à personne. Depuis, je suis fascinée par ce thème : ce qu'on dit et ce qu'on ne dit pas, dans nos familles.
Dans L'aube sera grandiose, les personnages et leurs secrets sont complètement fictifs. J'ai «tout» inventé, mais j'ai pris un plaisir gourmand à revisiter les époques de mon enfance et de mon adolescence, les ambiances, les objets, les émissions de télé, les morceaux de musique...

Pour cela, j'ai notamment récupéré un vieux catalogue Manufrance de l'année 1976, et j'ai demandé à Coline Peyrony, ma fille, de réaliser des illustrations «façon catalogue».
Je remercie les éditions Gallimard pour la confiance qu'ils nous ont accordée, à elle et moi, dans l'élaboration de ce projet mère-fille qui correspond à merveille à ce que je désirais faire.


Coline-et-moi-1 Coline-et-moi-2