Couv-Princetta

Le contexte de l’histoire

Le roman se déroule dans un monde qui ressemble au nôtre à l’époque des grands explorateurs, un monde dans lequel il reste des « terrae incognitae ». Je ne voulais pas écrire un roman historique, mais une fresque qui brasse les ingrédients de l’aventure romanesque. Je voulais des bateaux à voile, des naufrages, des guerres, des enlèvements, des trahisons, des monstres marins, des îles désertes, et une histoire d’amour. Je me suis beaucoup amusée à inventer des mots exotiques à partir de mots existants, et j’ai travaillé sur la thématique de l’île, de l’archipel, en reprenant à ma (modeste) façon la trame de l’odyssée d’Ulysse.

L’histoire

Malva est l’unique héritière du trône de Galnicie. Ses parents ont décidé de la marier au Prince d’Andemark, pour des raisons politiques, sans se soucier de son avis. La veille du mariage, Malva s’enfuit de son pays en compagnie de sa fidèle Filomène.
Une expédition part à sa recherche, avec à son bord le jeune Orféus Mac Bott qui vient d’enterrer son père.
Tandis que Malva survit à un naufrage, à une errance sur la steppe azizienne, puis à un enlèvement, Orféus parvient en Orniant à bord de l’Errabunda.
Il croit avoir sauvé Malva, mais le navire est dérouté par une tempête et passe alors au delà des limites du Monde Connu. Prisonniers d’un archipel fantastique, les huit membres d’équipage qui ont réchappé à la tempête vont devoir affronter des épreuves qui, parfois, les conduiront à la mort.

Autour de l’histoire

Ce roman était un défi. Je savais qu’il serait long, compliqué à écrire, surtout à cause du nombre de personnages que je voulais mettre en scène et du souffle que je devais conserver d’un bout à l’autre de l’histoire. J’ai proposé mon projet à Charlotte Ruffault, qui m’avait déjà fait confiance chez Bayard avant de partir chez Hachette. Grâce à elle et à une bourse d’écriture du CNL, je me suis lancée à l’aventure. J’ai mis plus d’un an à écrire ce roman, qui m’a demandé beaucoup d’énergie.
J’ai nourri mon imaginaire du souvenir de récits et de personnages que j’ai aimé : Ulysse donc, mais aussi Robinson Crusoé, Le baron de Münchausen, l’île au trésor, le tour du monde en 80 jours, les voyages de Gulliver…J’ai adoré inventer une géographie, des recettes bizarres, des animaux fantastiques, mais j’ai concentré l’essentiel de mes efforts sur les personnages, pour leur donner le plus d’épaisseur possible, et sur les rebondissements de l’action.

La réédition

Indisponible pendant quelques temps, le roman est de nouveau en librairie à partir d’avril 2015 !
Je suis ravie qu’Hachette publie cette réédition avec le texte intégral d’origine, augmenté d’une seconde fin.
Et sous cette belle couverture, qui met mon héroïne à l’honneur dans une ambiance assez proche de ce que j’avais imaginé en écrivant l’histoire.

Laissez-vous embarquer !

Les traductions

Espagne (castillan / catalan) : édité chez Destino Planeta
Royaume-Uni / USA : édité chez Bloomsbury
Italie : édité chez Edizioni EL
Allemagne : édité chez Hanser
Japon : édité chez Hyoronsha
Corée : édité chez Seodole
Portugal : chez Asa
Taïwan : édité chez Muses Publishing
Hongrie : édité chez Animus
Tchequie/ Slovaquie : édité chez Perfekt
Chine : édité chez People Litterature Publishing House
Grèce : édité chez Moderne Times
Pays-Bas : édité chez Gottmer
Pologne : édité chez Naska Kziegarnia

Cliquez ici pour revenir à la page précédente